Mon élevage de Discus

Mon élevage de Discus

Les nourritures vivantes


Il est possible d’élever et de distribuer plusieurs types de nourriture vivante aux poissons. Nous pouvons classer celle-ci en deux grandes méthodes d’élevage.
La nourriture vivante qu’il est possible d’élever en intérieur (généralement réservée aux alevins et aux poissons de petites tailles et la nourriture vivante dont l’élevage s’effectue en extérieur.

 

                                                      A élever en intérieur


Rotifères,
De  petite taille (entre 0,05 et 0,3mm), les rotifères sont de petits animaux réservés à la nourriture des alevins. L’élevage  est assez délicat. Il faut déjà trouver des oeufs chez un aquariophile. Ils se nourrissent de phytoplancton vivant ou séché. Il faut ensuite les prélever pour cela il faut un tamis très fin (type de mailles de 60 microns).


Infusoires,
Presque aussi petits que les rotifères (de 0,05 à 1mm), les infusoires se nourrissent de bactéries et sont excellents pour les alevins. Voici une méthode d’élevage : mettre quelques grains de riz paddy dans une bouteille remplie d’eau, fermer la bouteille avec un coton, Maintenez ce mélange à température ambiante. Les bactéries vont se développer et l'eau va se troubler puis redevenir claire. Peu après les infusoires vont apparaitre.
Il existe dans le commerce des microorganismes lyophilisés proches des infusoires, commercialisés sous le nom « infusyl ».

Les anguillules du vinaigre :
L'anguillule du vinaigre est un ver de 1à 2 millimètres de long. Son élevage est des plus simple.
Mettre dans un récipient 1l de jus de pomme et 1l de vinaigre de cidre, trouver la souche chez un aquariophile, nourrir occasionnellement avec un petit morceau de pomme. Pour prélever les anguillules, transférer une petite partie de ce mélange dans une petite bouteille type « Orangina » jusqu’à environ 2/3cm du haut de goulot, mettre un coton sur 1/2cm et remplir la bouteille avec de l’eau. Les anguillules traversent le coton pour venir dans l’eau après 24 à 48h. Il ne reste plus qu’à prélever cette eau à l’aide d’une pipette et à distribuer aux alevins.


Les microvers
Les microvers sont aussi de très petits vers (de 0,4 à 1,5mm). Ils sont une bonne nourriture pour les alevins. Ils meurent assez rapidement dans l'eau. Pour l'élevage de ces vers il existe plusieurs méthodes, un voici une : mettre dans un récipient en plastique de 1/2l environ de la purée fabriquée à base de lait et un cube de levure de boulanger. Quand le mélange est refroidit, introduire la souche. L'élevage sera prêt au bout de quelques jours (rendement maximal au bout d’une semaine). Il sera alors facile de prélever les nombreux vers sur les parois à l'aide d'un pinceau ou d’un coton tige. C’est une préparation qui fermente et sent rapidement mauvais, à remplacer toutes les deux semaines donc prévoir un roulement à partir de plusieurs bacs.


Les vers grindals,
Découvert dans les années 50, ces petits vers portent le nom de l'anglaise qui les fit connaître. D’une taille d’environ 15mm, c’est une nourriture très riche utilisable principalement pour les gros alevins et les petits poissons. C’est un élevage facile, mais il faut repiquer la souche très souvent. Utilisez un récipient plat muni d'un couvercle, pratiquerez une ouverture bouchée par du coton ou une fine moustiquaire. Dans la boite vous déposerez de la laine synthétique humidifiée. Sur cette laine vous disposerez des morceaux de tuile plate surmontée d’une petite plaque de verre. Entre la plaquette de verre et la tuile vous distribuerez régulièrement des morceaux de biscotte trempée dans du lait ou des croquettes pour chat (attention, toutes les marques ne fonctionne pas) La température doit être comprise entre 25 et 28°C. Ensemencez la laine avec une souche de vers que vous trouverez dans votre club ou auprès d’un aquariophile. L'élevage aura un rendement maximal au bout de dix jours environ. Il faut respecter une bonne hygiène et veiller à ne pas introduire de mouches, moucherons et acariens. Il faut rincer la laine de temps en temps pour éliminer les déchets des vers. Pour le prélèvement, un coton tige permet de récupérer les vers qui sont sur la vitre.


Les nauplies d’artémia salina,
Prendre une bouteille en verre de 75cl, y mettre environ 30 gr de sel non iodé, quelques gr d’œufs d’artémias, un bulleur dans la bouteille. Mes bouteilles sont mise au bain-marie dans un petit aquarium de 10l à 29/30°c, après 24 à 48h selon la provenance des œufs d’artémia, il faut rincer les œufs et les nauplies, les verser dans un petit flacon, laisser décanter, les coquilles vides flottent, les œufs non éclos coulent entre les deux se trouvent les nauplies. Il ne reste plus qu’à les prélever  à l’aide d’une seringue.
Les œufs d’artémia qui jouissent de la meilleurs réputation proviennent des Usa (Great Salt Lake).
La réussite de cet élevage dépend beaucoup de la qualité des œufs d’artémias. J’obtiens de très bons résultats avec les marques Sanders et Océan nutrition.

Les vers de farine,
C’est un coléoptère à réserver aux gros poissons, il est très facile d'en trouver dans les magasins d'articles de pêche et son élevage n’est mentionné ici que pour ceux qui habitent très loin d’un tel magasin. Pour l’élevage, prendre un bocal en verre de 1 litre fermé par une moustiquaire. Remplir le bocal de petits copeaux de bois et de farine, introduire de petits morceaux de pommes de temps à autre. Maintenir La boite à température ambiante.


                                                      A élever en  extérieur


                                                        Avantages

Elle a la réputation, depuis plusieurs générations d’aquariophiles, de donner aux poissons l'envie de se reproduire...
Ce type de nourriture est le plus souvent gratuit….
La nourriture vivante stimule les poissons, et réveille leur instinct de chasseur
Les aliments non-consommés ne se décomposent pas immédiatement

                                                        Inconvénients

Il faut prendre des précautions, car il n’est pas rare d’introduire des maladies ou des parasites tels que les larves de libellules, les dytiques et les sangsues.
Pour cette raison, je vous conseille donc de ne pas prélever cette nourriture directement dans la nature, mais de faire un élevage chez vous (pour ceux qui possèdent un jardin ou une cour). Les lieux de pêches lorsque l’on achète de la nourriture vivante dans le commerce ne sont évidemment pas contrôlés.


Les daphnies,
Les daphnies sont des organismes d'eau douce stagnante (étangs, lacs, mares).
Elles filtrent l'eau et capturent de minuscules organismes planctoniques à l'aide d'un filtre placé en entrée de leur système digestif.
Elles se nourrissent d’algues, de bactéries et de particules organiques. La couleur peut variée du transparent au brun en fonction de la nourriture ingérée mais peut également devenir rouge
En Europe, on compte environ 30 espèces différentes de Daphnies,
En aquariophilie, on connaît surtout Daphnia magna, qui a une grande taille,
Daphnia pulex, qui est plus petite et qui vit dans notre région et
Moina macrocopa, d’origine asiatique.
On peut pratiquer la culture des différentes variétés de daphnies de façon identique.
La fourchette des températures n'altérant pas le cycle de vie des daphnies est très
 importantes puisque la page de température supportée varie de 0°C à 30°C selon
les espèces. La pulex s'épanouie dans une eau fraîche tandis que la magna préfère une eau plus chaud La température optimale se situe entre 18 et 22°C.
Moina macrocopa supporte d’être maintenue de 20 à 31°C
Daphnia magna supporte mal les températures supérieures à 22°C
 
Les perturbations de la qualité de l’eau et notamment les brusques changements de concentration de certains cations (calcium-sodium-potassium-magnésium) entraînent la mort des daphnies.
La reproduction des daphnies comporte des phases sexuées et asexuées. Lorsque les conditions de vie sont optimales, (température, nourriture, ensoleillement)  on ne rencontre que des femelles qui se reproduisent par parthénogenèse. Pendant la belle saison, on ne trouve pas de mâle, une femelle mature pond entre 3 et 20 œufs tous les 3 ou 4 jours. Il faut environ une semaine à 20°c pour atteindre la maturité.
La durée de vie moyenne d’une daphnie est de 45 jours.
Si les conditions sont moins favorables, les mâles sont présents,
il y aura alors une reproduction de type sexué et présence d’œufs de durée qui peuvent sans dommage supporter le froid et la dessiccation.
La conservation de ces petites proies chez soi n’est possible que dans un bac bien aéré et à condition de les nourrir de matière organique et de levure de boulanger. Personnellement, je ne suis jamais parvenu à élever correctement des daphnies en intérieur par contre, leur élevage est très facile en extérieur dans des bidons de 100/200l,
Mettre suffisamment de levure de boulanger, éventuellement un peu de spiruline pour démarrer la souche. L’eau doit rester légèrement trouble. On peu remplacer la levure de boulanger par du son, dans ce cas, mettre quelques poignées de son dans une bouteille d’eau, placer le tout au soleil et filtrer le liquide dans une passoire avant de le distribuer comme nourriture aux daphnies.
Mes souches de daphnies restent toute l’année en extérieur, mais la production n’est réellement efficace que pendant les mois ou la température est supérieure à 10°c.

Voici une analyse de daphnies (source cercle aquariophile de Nancy)
Après dessiccation, selon la formule établie par (J.Sevrin-Reyssac et F.Delsalle)
Humidité    10 ,8%     Matières sèches    89,2%     Azote total    9,1%
Protéines    56,9%     Matières grasses    10,4%     Calcium    3%
Phosphore    1,2%     Hydrates de carbone    12,5%     Magnésium    traces
Les daphnies fraîches contiennent 80% d'eau.

Les cyclops
Les cyclops font partie de la famille des Copépodes. Ces crustacés sont ainsi nommés en référence à la mythologie grecque, dans laquelle le cyclope n'avait qu'un seul œil, car eux aussi ne semblent posséder qu'un seul oeil.
Les cyclops ont une nage saccadée caractéristique.
 Les femelles portent deux  minuscules sacs d'œufs. Les antennes sont longues et assez épaisses. Ce sont des crustacés plus petits que les daphnies, avec lesquelles ils cohabitent très souvent. Ils sont omniprésents dans nos mares et cours d’eau
On peut les élever comme les daphnies et les utiliser pour nourrir les alevins de plus de 15mm. Mais, attention, c'est un prédateur capable de détruire des alevins de petite taille. En revanche, ils conviennent  parfaitement à l'alimentation des petits poissons, ils contiennent 83% d’eau, 10 % de protéines et 7 % de lipides.
Ils se nourrissent essentiellement de protozoaires, mais ils mangent aussi des levures.


Les vers de vase,
Le ver de vase n’est pas un ver, mais la larve de Chironomus plumosus, c’est une sorte de moustique non piqueur, il vit dans des mares ou cours d’eau riches en matières organiques. sa teneur en hémoglobine est élevée ce qui lui permet de vivre dans des eaux peu oxygénées et  ce qui explique sa couleur rouge. C’est une nourriture très riche en lipides, particulièrement recommandée pour préparer les couples reproducteurs
Accusés comme la majorité des nourritures vivantes d’être le vecteur de nombreuses maladies et parasitose. Il faut tenir  compte de l’origine des vers de vases, pêche en milieu naturel, en zones fortement polluées, ou en milieu confiné (tonneau, bassin de jardin).
La température idéale d’élevage tourne autour de 15-16°, ils se développent quand les journées deviennent nettement plus longues que les nuits. La larve atteint sa maturité en environ 3 à 6 semaines.
Il existe depuis quelques années des vers de vases vivants vendus en tube, de qualité très variable, et d’un prix élevé.


Les tubifex,
Les tubifex sont des vers de couleur brune ou rouge qui peuvent atteindre 3 à 4 cm de longueur
Ils constituent une nourriture vivante appréciée des poissons d'aquarium avec toutefois le risque inhérent aux parasites qu'ils peuvent véhiculer, les tubifex provenant toujours d’eau polluées, ces vers peuvent vivre pendant des mois presque sans oxygène et résistent à des records de pollution organique, là où la plupart des autres espèces disparaissent. Ce sont des dépollueurs primaires, selon  Lucan Bouche Marie Laure (Université de Reims ), ils seraient capables d’accumuler l'excès de métaux lourds comme le Cu et le Pb dans sa région caudale et s'amputeraient de celle-ci pour se décontaminer.  
C’est une nourriture fortement énergétique qui contient de fortes concentrations en corps gras, 10 à 15 % de lipides
Pour extraire les tubifex de la vase, une solution consiste à mettre la vase contenant les vers dans une casserole, et à recouvrir d'une fine couche de sable propre et d’eau, de placer le tout au dessus d’une ampoule de 40w,  les tubifex, fuyant la chaleur se rassemblent alors en pelote surnageante facile à récupérer à l’aide d’une petite épuisette.

Il existe dans le commerce aquariophile des tubifex lyophilisés contenant plus de 60% de protéine, mais d’un coût relativement élevé.



04/08/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 230 autres membres