Mon élevage de Discus

Mon élevage de Discus

l'eau des discus

Avant d’envisager l’achat d’un appareil pour déminéraliser l’eau, il faut se poser quelques questions.

L’aquariophile moyen n’a à sa disposition que peu d’appareils de mesure de la qualité de l’eau :

Le conductivimètre, le ph mètre et éventuellement quelques réactifs sous forme liquide qui ne sont généralement pas très précis.

Le conductivimètre est généralement très correct même à bas prix et donne de bons résultats. Inutile donc d’investir dans un appareil haut de gamme.

Le PH-mètre à bas coût par contre ne donne pas de résultats viables sur le long terne, de plus, il est nécessaire d’effectuer un calibrage régulier afin de pouvoir se fier aux mesures.

Il faut ensuite se poser une question important, quel sorte de discus, sauvage ou élevage.

Pour les discus sauvages une période d’adaptation à une eau dure sera nécessairement plus longue. Les discus types bruns ou bleus ont une adaptation plus rapide et plus facile, les verts arrivent en deuxième position, quand aux Heckel, même si on arrive à les acclimater, leurs durées de vie semblent bien réduites, ils déclinent subitement après deux ou trois ans de captivité.

  

Si on est puriste, on peut appliquer les valeurs suivantes :

Discus d’élevage et brun sauvage : pH : 6.5 à 7 et conductivité 180 à 200 µs

Verts sauvages : pH 5.5 à 6 conductivité 55 à 100µs

Heckel : ph 4.5 conductivité 20 à 50 µs

Toutefois, les discus d’élevages, reproduits depuis de nombreuses années, se sont acclimatés à des valeurs très différentes et ils vivent très bien à des valeurs : pH 7 à 7.7 (ne pas dépasser 7.9 à 8. Conductivité 450 à 600 µs.

Chez moi, les jeunes sont élevés à un PH de 7.5 et une conductivité de 450 µs (c’est la valeur de l’eau de conduite).

Pour réduire la quantité de minéraux dans l’eau, plusieurs techniques s’offrent à vous

1)     L’eau de pluie

Avantage : gratuite

Inconvénient : il faut disposer d’un jardin, d’une cuve d’environ 1000l (50€ d’occasion), d’une pompe de remontée, d’un filtre et d’une cuve de stockage. Coût d’une installation simple (cuve 50€ système de filtration 80€ cuve interne de 300l 50€) total 180 à 200€. Pas d’eau en cas de sécheresse.

2)     L’osmoseur

La qualité de l’eau de sortie et le rejet d’eau dépendent de plusieurs facteurs, température de l’eau, pression de l’eau de conduite, qualité d’eau de conduite et qualité des Membranes

Avantages : Pas de manipulation, installation facile

Inconvénients : Coût d’achat et de fonctionnement (entre 70 et 800€ pour un osmoseur type domestique) il faut compter pour 1l d’eau osmosée environ 4 à 6l d’eau de rejet qui part à l’égout. Il faut ajouter une cuve de récupération d’eau (environ 50€ pour 300l)

Un bon osmoseur devrait sortir une eau comprise entre 10 et 30 µs

 Le déminéralisateur

Constitué de deux colonnes échangeuses d’ions anionique et cationique avec parfois en sortie une petite colonne de résine à lit mélangée. Il existe aussi des résines à lit mélangées qui présentent l’avantage d’éviter les corvées de régénération. Pratiquement tous les labos fonctionnent selon ce principe. Très utilisé dans les années 70/80, cette technique présente un avantage, pas de rejet à l’égout, mais aussi de nombreux inconvénients prix des résines, obligation de régénérer avec de l’acide chlorhydrique et de la soude. Au fur et à mesure de leurs saturations, les résines changent de couleur. Un déminéralisateur devrait sortir une conductivité proche de zéro.

L’eau de source

Si vous connaissez une source, fontaine.. Vérifiez l’origine et les caractéristiques de cette source, se méfier si elle provient d’un endroit cultivé. En général les zones boisées et montagneuses ne présentant pas de roche calcaire conviennent. Pas de prélèvements dans les ruisseaux pour cause de la présence potentielle de microorganismes pathogènes.

L’adoucisseur d’eau

Ne convient pas en aquariophilie car les résines d’un adoucisseur, si elles captent bien les ions calcium, magnésium et carbonates, elles les échanges contre des ions sodium et chlorure.

Conductivité  approximative des différentes eaux :

Eau de pluie, suivant la région et les matériaux utilisés pour la récupération : 20 à 80µs

Osmoseur, en fonction de la qualité de l’eau de conduite : entre 20 et 70µs

Déminéralisateur : en principe si bon état des résines et rinçage suffisant : 0 à 1µs

Eau de source, choisir une eau dont les valeurs sont comprises entre 20 et 80µs



24/02/2018
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres